Quels sont les délais de versement d'une assurance vie sur compte courant ?

Par Marine Lebrun le 2023-08-24
4 min

Quels sont les délais de versement d'une assurance vie sur compte courant ? Tout ce qu'il faut retenir

Quel est le délai pour toucher une assurance vie ?

Conformément à la loi, le délai de déblocage maximum légal pour récupérer l'argent d'une assurance vie peut aller de 7 jours à deux mois dans le cadre d'un rachat total.

Qui touche l'assurance vie en cas de décès ?

Le bénéficiaire désigné par le souscripteur de l'assurance vie touche le capital en cas de décès. Le bénéficiaire peut être une ou plusieurs personnes spécifiquement nommées dans le contrat. Ils recevront le montant du capital ou peuvent choisir de recevoir une rente, selon les modalités du contrat.


 

Quelle somme peut-on retirer d'une assurance vie sans frais ?

Le montant pouvant être retiré d'une assurance vie sans frais varie selon les conditions spécifiques du contrat. Certains contrats permettent des retraits partiels jusqu'à un certain pourcentage de la valeur sans frais, tandis que d'autres peuvent facturer des frais même pour de petites sommes. Il est important de consulter les termes et conditions du contrat pour connaître les limites de retrait sans frais.

Comment savoir si on est bénéficiaire d'une assurance vie ?

Il est possible pour toute personne de vérifier si elle a été désignée en tant que bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie. Cependant, il est nécessaire de fournir une preuve du décès de la personne ayant souscrit à un contrat. Cette démarche peut être réalisée en ligne ou par courrier. L'Agira (Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance) et le site Ciclade.fr permettent d'aider les potentiels bénéficiaires.

Déblocage des fonds d'une assurance vie : le cas général

Comment clôturer son contrat d'assurance-vie ?

Le contrat d'assurance vie peut prendre fin avant son terme dans certains cas tels que la résiliation pour non-paiement (dans le cas de contrats à primes périodiques fixes), le rachat total ou le transfert.

 

En dehors de ces situations, le contrat se termine à la date d'échéance prévue si l'assuré, c'est-à-dire la personne dont la vie, les actes ou les biens sont couverts par le contrat d'assurance, est toujours en vie à ce moment-là. Dans le cas où l'assuré décède, le contrat prend fin à la date du décès.

 

Dans cette dernière situation, le capital est versé au bénéficiaire désigné par le souscripteur du contrat. Le bénéficiaire peut être une ou plusieurs personnes qui recevront, selon le cas, le capital en une seule fois ou sous la forme d'une rente. En général, le souscripteur du contrat est également l'assuré lui-même.

Assurance vie : transfert vers un plan d'épargne retraite (PER)

Conformément à la loi PACTE, il est possible de procéder au transfert d'un contrat d'assurance vie ou de capitalisation vers un PERin (Plan épargne retraite individuel), ce qui entraîne la résiliation du contrat en question. Attention, cette disposition n'était autorisée que jusqu'au 31 décembre 2022.

Assurance vie et rachat total : un délai légal de paiement de 2 mois

Le délai maximum pour obtenir les fonds demandés lors du rachat d'une assurance-vie est de deux mois à compter de la réception de la demande par l'organisme de placement (assureur ou banque) avec accusé de réception.

 

Selon l'article L132-21 du Code des assurances, si ce délai n'est pas respecté, les sommes non versées génèrent automatiquement des intérêts au taux légal majoré de moitié pendant deux mois, puis au double du taux légal par la suite. 

 

Ainsi, si le délai de deux mois n'est pas respecté, l'assuré recevra les fonds demandés avec des intérêts supplémentaires de la part de la banque ou de l'assureur.

Assurance vie : délai de paiement après le décès du souscripteur

Lorsque les fonds doivent être versés aux bénéficiaires d'une assurance-vie après le décès du souscripteur, l'entreprise d'assurance a un délai maximum d'un mois pour effectuer le paiement du capital ou de la rente prévus, conformément à l'article L132-23-1 du Code des assurances. 

 

Ce délai débute à partir de la réception des documents nécessaires au paiement, tels que la pièce d'identité et le relevé d'identité bancaire, qui doivent être demandés aux bénéficiaires dans les quinze jours suivant la réception de l'avis de décès.

 

La législation prévoit également des pénalités en cas de retard de la part de l'assureur ou de la banque. En cas de non-respect d'un des deux délais, des intérêts sur le capital au taux légal doublé sont prévus pendant deux mois, puis au taux légal triplé par la suite.

Assurance vie bloquée

Succession : comment l’assurance-vie est-elle récupérée par les héritiers ?

Lorsqu'une personne décède, il est important que ses proches soient informés de l'existence d'un contrat d'assurance vie. L'assureur est tenu d'envoyer chaque année un bulletin d'informations à l'assuré, récapitulant les détails de son contrat, ce qui peut constituer une première piste pour les bénéficiaires. 

 

Les proches peuvent également contacter l'assureur pour obtenir les informations sur les bénéficiaires du contrat. Dans certains cas, les bénéficiaires sont mentionnés dans un testament déposé chez un notaire. Les assureurs ont quant à eux des obligations légales pour rechercher les bénéficiaires décédés, mais certains sont parfois peu réactifs. 

 

Il est recommandé de contacter l'Agira pour vérifier si son nom figure parmi les bénéficiaires. Une fois le bénéficiaire identifié, il doit fournir les documents nécessaires à l'assureur pour recevoir le paiement. Des formalités fiscales doivent être remplies, notamment en cas de versements après 70 ans. 

 

Les délais de déblocage des fonds peuvent varier, et les bénéficiaires peuvent choisir de recevoir des titres financiers si le contrat en détient (fonds d’actions, SCPI…) plutôt que des euros, mais cela peut rallonger le processus.

Une fois que toutes les pièces justificatives nécessaires ont été fournies et que le dossier est complet, l'assureur est légalement tenu de libérer les fonds dans un délai d'un mois, que ce soit par chèque ou par virement bancaire.

Les mesures exceptionnelles de la loi Sapin 2

La loi Sapin 2 permet le blocage temporaire de l'assurance vie dans des situations exceptionnelles. Adoptée en 2016 en France, cette disposition renforce les pouvoirs des autorités en cas de crise financière grave ou de menace pour l'économie du pays. 

 

Avec l'approbation du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), le gouvernement peut bloquer les rachats et les arbitrages des contrats d'assurance vie, empêchant ainsi les titulaires de retirer ou transférer leur argent pendant une durée déterminée. 

 

Cette mesure vise à prévenir les risques systémiques et à protéger les intérêts des assurés en préservant la stabilité financière du système. Cependant, il est important de noter que le blocage de l'assurance vie en vertu de la loi Sapin 2 est une mesure exceptionnelle applicable dans des circonstances rares et spécifiques.

J'évalue mon projet en 5 min
Prendre rendez-vous

Dans la même thématique

8 août 2023
Pierre Papier Immo

Assurance vie en unités de compte : Tout savoir

3 min
Lire l’article
9 août 2023
Pierre Papier Immo

Les Frais de gestion et d'entrée en Assurance vie : Tout savoir

3 min
Lire l’article
8 août 2023
Pierre Papier Immo

Qu'est-ce qu'une assurance vie en fonds euros ?

4 min
Lire l’article
Voir tous nos articles