Quelles sont les alternatives au livret A ?

Par Marine Lebrun le 2023-08-31
6 min

Vous souhaitez épargner mais votre Livret A est plein ? Pierre Papier Immo vous renseigne sur les alternatives pour placer votre argent lorsque le livret A est plein.

Le Livret A : Une option populaire pour l'épargne en France

Le Livret A est un des placements chouchou des Français grâce à la sécurité et au rendement qu'il offre. Mais une fois votre Livret A plein, quelles sont vos options ? En 2024, économiser sans prendre de risques, tout en recherchant un rendement supérieur à celui du Livret A semble un défi ardu !

 

Le Livret A est l'une des formes d'épargne les plus populaires en France, car il offre un certain nombre d'avantages qui le rendent attractif pour un large éventail d'épargnants.

Pourquoi le Livret A est-il si populaire ?

Le Livret A est un produit d'épargne accessible à tous, sans condition de ressources. Il permet à chacun de mettre de côté une certaine somme d'argent, tout en ayant la possibilité de retirer ces fonds à tout moment. 

 

L'un des principaux attraits du Livret A réside dans le fait que les intérêts qu'il génère sont totalement exonérés d'impôt. Par ailleurs, le taux d'intérêt, bien que relativement modeste, est garanti par l'État. Il est fixé, et potentiellement réévalué chaque année, le 1er février et le 1er août. 

 

Outre sa simplicité d'utilisation et son accessibilité, la sécurité que présente le Livret Aest  également un facteur de choix pour beaucoup. En effet, le capital déposé sur un Livret A est entièrement garanti

 

Le Livret A est également apprécié pour sa liquidité. Il est possible de retirer des fonds à tout moment, sans pénalité ni délai de préavis. Cette flexibilité est particulièrement appréciée en cas d'imprévu ou de besoin urgent de liquidités.

Quel est le plafond de versement du Livret A ?

Cependant, le Livret A n'est pas sans limitations. 

 

L'une des principales contraintes concerne le plafond de versements, qui est actuellement fixé à 22 950 euros. Une fois ce plafond atteint, il n'est plus possible de faire de nouveaux dépôts sur le Livret A, même si les intérêts cumulés peuvent faire croître le solde total au-delà de ce plafond.

 

Il convient de noter que chaque individu ne peut détenir qu'un seul Livret A. Ainsi, une fois le plafond atteint, il devient nécessaire de chercher d'autres options pour placer son argent. Alors, quelles sont ces alternatives lorsque le Livret A est plein ? 

Quel compte ouvrir pour épargner quand le Livret A est plein ?

Une fois le plafond du Livret A atteint, il peut être judicieux de se tourner vers d'autres options d'épargne. Heureusement, la palette des solutions d'épargne disponibles est assez large, permettant à chaque épargnant de choisir celle qui correspond le mieux à ses objectifs et à son appétit pour le risque.

 

Les comptes d'épargne réglementés

 

Il existe d'autres types de comptes d'épargne réglementés qui offrent des avantages fiscaux, bien qu'ils puissent avoir des conditions spécifiques ou des plafonds différents. Parmi ceux-ci, on trouve : 

 

  • le Livret de développement durable et solidaire (LDDS)
  • le Livret d'épargne populaire (LEP)
  • le Plan épargne logement (PEL).

 

L'assurance-vie

 

L'assurance-vie est une autre option d'épargne très populaire en France. 

 

Elle offre une grande flexibilité en termes de choix d'investissement et un cadre fiscal avantageux. De plus, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, l'assurance-vie est bien plus qu'un simple produit d'assurance. 

 

Elle peut être un outil d'épargne efficace, offrant une diversité d'options en fonction du profil de risque de chaque épargnant.

 

L'investissement en bourse 

 

Enfin, pour ceux qui sont prêts à prendre plus de risques en quête de rendements plus élevés, l'investissement en bourse via des actions peut être une option intéressante. 

 

Cela peut se faire à travers l'ouverture d'un Plan d'épargne en actions (PEA) ou d'un compte-titres ordinaire.

Livrets d’épargne réglementés : quelles sont les meilleures alternatives au Livret A ?

Lorsqu'un épargnant a atteint le plafond de dépôt sur son Livret A, il peut se sentir un peu perdu, se demandant où placer son capital pour continuer à le faire fructifier. Fort heureusement, il existe plusieurs placements sous forme de livrets d’épargne réglementés qui présentent des atouts similaires au Livret A en termes de sécurité et d'avantages fiscaux. 

 

Le Livret Jeune

 

Le Livret Jeune est une alternative au Livret A particulièrement adaptée aux jeunes épargnants, de 12 à 25 ans. La rémunération de ce livret, dont le plafond de dépôt est fixé à 1 600 euros, est en général plus attrayante que celle du Livret A. 

 

Les intérêts générés par le Livret Jeune sont totalement défiscalisés, c'est-à-dire exemptés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Cependant, cette solution d'épargne a une durée de vie limitée et le compte doit être clôturé lorsque l'épargnant atteint l'âge de 25 ans.

 

Le Livret d'épargne populaire (LEP)

 

Pour un épargnant qui a des revenus modestes et dont le Livret A est plein, le Livret d'épargne populaire (LEP) est une bonne solution de placement. Ce livret, dont l'accès est soumis à des conditions de ressources, offre un taux de rendement généralement supérieur à celui du Livret A. 

 

Son plafond de dépôt est de 7 700 euros et les intérêts sont eux aussi totalement défiscalisés. Les versements sur ces livrets sont donc une solution intéressante pour les personnes remplissant les conditions d'éligibilité.

 

Le Livret Développement durable et solidaire (LDDS)

 

Avec le Livret Développement durable et solidaire (LDDS), le capital versé est garanti et les intérêts sont défiscalisés, tout comme pour le Livret A. De plus, le plafond du LDDS est de 12 000 euros, soit un montant supérieur à celui du Livret Jeune ou du LEP. 

 

En termes de rémunération, celle du LDDS est souvent similaire à celle du Livret A.

 

Tableau comparatif entre les 3 livrets d'épargnes réglementés

 Livret JeuneLivret d'épargne populaire (LEP)Livret Développement durable et solidaire (LDDS)
Taux d'intérêtVariable, mais supérieur au Livret AGénéralement supérieur au Livret ASimilaire au Livret A
Plafond1 600 euros7 700 euros12 000 euros
FiscalitéIntérêts défiscalisésIntérêts défiscalisésIntérêts défiscalisés
Public éligible12 à 25 ansPersonnes dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain seuilToute personne fiscalement domiciliée en France
Versements et retraitsLibre, dans la limite du plafondLibre, dans la limite du plafondLibre, dans la limite du plafond
Garantie du capitalOuiOuiOui
Versements obligatoiresNonNonNon

Plan d’épargne logement (PEL) : pour une autre épargne à moyen terme

Si vous avez déjà atteint le plafond de versements sur vos livrets et cherchez une autre solution d'épargne à moyen terme, le Plan d'épargne logement (PEL) pourrait être une bonne option. 

 

Ce produit d'épargne réglementé par l'État offre plusieurs avantages, notamment une rémunération garantie et des perspectives de prêt intéressantes pour financer un projet immobilier.

 

Une épargne dédiée à l'immobilier

 

Contrairement aux livrets d'épargne réglementés, le PEL a une vocation plus spécifique. En effet, son objectif principal est d'aider l'épargnant à constituer progressivement un capital pour un projet immobilier, que ce soit pour l'achat d'une résidence principale ou pour des travaux.

 

Un taux de rémunération attractif

 

La rémunération du PEL est généralement supérieure à celle des livrets d'épargne réglementés. Cependant, contrairement à ces derniers, les intérêts générés par le PEL ne sont pas totalement défiscalisés. Ils sont en effet soumis aux prélèvements sociaux, et après la 12ème année, à l'impôt sur le revenu.

 

Modalités de fonctionnement

 

En ce qui concerne les versements, ils sont plus encadrés que sur les livrets. Il faut en effet effectuer un versement initial minimum de 225€ lors de l'ouverture du PEL. Il faut ensuite verser au moins 540€ par an, que ce soit un virement annuel unique ou bien des versements mensuels ou trimestriels. 

 

Le plafond du PEL est de 61 200 euros, sans compter la capitalisation des intérêts. Cela permet à l'épargnant de constituer une somme importante sur le long terme.

Le PEL a une durée de vie minimale de 4 ans, mais peut être prolongé jusqu'à 10 ans. Au-delà de cette période, il n'est plus possible de faire de versements, mais le plan peut continuer à produire des intérêts pendant 5 ans supplémentaires.

Epargner à long terme avec une assurance vie

L'assurance-vie est souvent citée parmi les solutions d'épargne les plus prisées par les Français. En effet, elle présente de nombreux avantages en termes de flexibilité, de rendement et de fiscalité. Comment fonctionne-t-elle et comment peut-elle être une alternative attrayante lorsque le plafond de versements sur les livrets est atteint ?

 

Flexibilité des versements et des retraits

 

L'un des principaux atouts de l'assurance-vie réside dans la grande flexibilité qu'elle offre en matière de versements. En effet, contrairement à d'autres produits d'épargne comme le PEL, il n'y a pas de contrainte quant à la régularité ou au montant des versements. 

 

L'épargnant peut ainsi adapter son effort d'épargne en fonction de sa situation financière et de ses objectifs.

 

De plus, les retraits (ou rachats) sont également possibles à tout moment, bien que la fiscalité applicable puisse varier en fonction de la durée du contrat.

 

Diversification des placements

 

L'assurance-vie est un contrat qui permet de répartir son épargne entre différents supports d'investissement. On distingue généralement :

 

  • les fonds en euros : ils garantissent le capital investi et offrent une rémunération annuelle ; 
  • les unités de compte : liées à des actifs financiers variés (actions, obligations, immobilier...), elles présentent un potentiel de rendement plus élevé, mais avec un risque de perte en capital.

 

L'épargnant peut ainsi adapter la répartition de son contrat en fonction de son profil d'investisseur et de ses objectifs : sécurité avec les fonds en euros, rendement avec les unités de compte, ou un mix des deux.

 

Fiscalité avantageuse

 

L'assurance-vie bénéficie d'une fiscalité avantageuse, surtout lorsque le contrat a plus de 8 ans. En effet, après cette durée, les gains retirés bénéficient d'un abattement annuel (4 600 euros pour une personne seule, 9 200 euros pour un couple) avant imposition. De plus, les gains sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique, dont le taux est plus faible après 8 ans.

En cas de décès de l'assuré, les capitaux transmis aux bénéficiaires du contrat sont généralement exonérés de droits de succession.

Les SCPI : une option immobilière attrayante

Une autre alternative à prendre en compte pour placer son argent lorsque le Livret A est plein sont les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). 

 

Ces structures d'investissement permettent aux épargnants de participer à l'acquisition et la gestion de biens immobiliers destinés à la location, offrant ainsi un accès démocratisé à ce marché habituellement réservé aux grands investisseurs.

 

Définition et fonctionnement d'une SCPI

 

Une SCPI est une structure qui collecte des fonds auprès des investisseurs, en échange de parts de SCPI, pour acquérir et gérer un portefeuille de biens immobiliers. Ces biens sont loués à des entreprises ou des particuliers, et les loyers perçus, déduction faite des frais de gestion, sont redistribués aux détenteurs de parts sous forme de dividendes. 

 

Le rendement de l'investissement dépend donc du taux d'occupation des biens et des loyers perçus.

 

Avantages des SCPI

 

Investir dans une SCPI présente plusieurs avantages. D'une part, cela permet de diversifier son portefeuille d'investissement en incluant de l'immobilier, qui est généralement un actif stable et résistant à l'inflation. 

 

D'autre part, le ticket d'entrée pour une SCPI est généralement faible, ce qui permet à un large éventail d'épargnants d'accéder à ce type d'investissement. 

 

Enfin, la gestion de la SCPI est déléguée à des professionnels, ce qui dispense l'épargnant des contraintes et des soucis de la gestion locative.

 

Inconvénients des SCPI

 

Cependant, investir dans une SCPI présente également certains inconvénients. 

 

Premièrement, le rendement et les performances des SCPI peut fluctuer en fonction du marché immobilier et de la gestion de la société. 

 

Deuxièmement, la liquidité des parts de SCPI n'est pas garantie : il peut être difficile de vendre ses parts rapidement si on a besoin de toucher ses fonds. 

 

Enfin, les dividendes perçus sont soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, ce qui peut diminuer le rendement net.

Où placer son argent quand le livret A plein : les solutions à retenir

Vous avez atteint le plafond de votre Livret A et vous vous demandez quel est le bon choix pour placer votre argent et continuer à épargner ? Voici un résumé des solutions présentées dans cet article qui pourraient répondre à vos besoins.

 

Livret Jeune, LEP et LDDS

 

Ces livrets d'épargne réglementés offrent une sécurité de capital et une rémunération garantie.

 

  • Le Livret Jeune, réservé aux 12 à 25 ans, offre un taux de rémunération attrayant.
  • Le LEP, destiné aux personnes aux revenus modestes, offre également un taux supérieur au Livret A.
  • Le LDDS, quant à lui, est accessible à tous et a une dimension éco-responsable.

 

Plan d'épargne logement (PEL)

 

Le PEL est une excellente alternative pour ceux qui souhaitent épargner à moyen terme en vue d'un projet immobilier. Il offre une rémunération intéressante et permet d'accumuler un capital important. Cependant, il est soumis à des règles strictes de versements et sa fiscalité doit être prise en compte.

 

Assurance-vie

 

L'assurance-vie est une solution d'épargne flexible et potentiellement performante. Elle permet de diversifier ses placements entre fonds en euros et unités de compte, en fonction de son profil d'investisseur. 

 

Sa fiscalité devient avantageuse après 8 ans et elle offre également des avantages en termes de succession.

 

Les comptes d'épargne non réglementés

 

Il existe également une variété de comptes d'épargne non réglementés proposés par les banques. Ceux-ci peuvent offrir des taux d'intérêt compétitifs, mais n'offrent généralement pas les mêmes avantages fiscaux que les comptes réglementés. Cependant, ils peuvent être une bonne option si vous avez déjà atteint les plafonds sur vos comptes d'épargne réglementés.

 

En résumé, les alternatives au Livret A sont nombreuses et variées. Chaque épargnant doit choisir en fonction de ses objectifs, de son horizon d'investissement et de sa tolérance au risque.

J'évalue mon projet en 5 min
Prendre rendez-vous

Ces articles pourraient vous intéresser

23 août 2023
Pierre Papier Immo

Assurance vie VS Livret A en 2024 : lequel offre les meilleurs avantages ?

4 min
Lire l’article
23 août 2023
Pierre Papier Immo

Que faire lorsque le plafond du livret A est atteint ?

4 min
Lire l’article
11 août 2023
Pierre Papier Immo

Placements sans risque : les plus sûrs et rentables en 2024

3 min
Lire l’article
Voir tous nos articles